Déménager avec un chat ou un chien

Les animaux domestiques procurent de nombreux bienfaits à la santé et au bien-être de leurs humains, particulièrement en ce qui concerne les aînés. Au moment de déménager, certaines précautions sont à prendre afin que nos compagnons à quatre pattes vivent le moins de stress possible. Car le début du mois de juillet marque la saison haute des déménagements au Québec. Beaucoup de familles, de couples ou de personnes seules s’installeront dans un nouvel environnement avec leur animal de compagnie. Voici quelques conseils pour que la transition se déroule en douceur avec ces gentils compagnons :

ANIMAUX ACCEPTÉS ?

Si vous déménagez dans un logement, dans une coopérative, dans un condo ou dans une résidence pour retraités, vérifiez tout d’abord les conditions relatives aux animaux domestiques. Certaines races peuvent être interdites et le nombre d’animaux par unité peut être restreint. En faisant ces vérifications au préalable, vous éviterez bien des drames lorsque vous serez installé dans votre nouveau logis. Donc, si vous déménagez dans un immeuble, informez-vous auprès des propriétaires ou des gestionnaires de celui-ci, ou consultez la page du site web d’Éducaloi pour en savoir plus sur vos droits et obligations concernant les animaux domestiques.

Faites également des recherches à l’avance pour connaître les cliniques vétérinaires dans votre nouveau quartier. En cas d’urgence lors du déménagement, vous saurez où aller pour soigner votre animal.

LA PRÉPARATION DES BOÎTES

Pendant la période d’emballage, les changements dans vos habitudes quotidiennes peuvent perturber votre animal de compagnie. Pour le chien, respectez autant que possible vos horaires de promenades et donnez-lui une gâterie à mâcher ou son jouet préféré pour l’occuper pendant que vous faites vos boîtes.

Pour un chat, laissez-lui une ou deux boîtes vides dans lesquelles il pourra s’amuser à entrer et sortir, ou faire la sieste.

Attendez à la toute dernière minute avant d’emballer les articles de votre animal de compagnie (couverture, panier, jouets, etc.) pour réduire la durée pendant laquelle ses repères seront bouleversés.

PRÉVENIR LA FUITE DE L’ANIMAL

Les portes qui ouvrent et qui ferment sans cesse pendant un déménagement, de même que le bruit et l’agitation causés par les déménageurs, peuvent inciter votre animal à s’enfuir. Mettre votre animal en pension le jour du déménagement, ou l’isoler dans une pièce tranquille avec de la nourriture et de l’eau (et une litière dans le cas du chat), s’avèrent de bonnes précautions. Au besoin, préparez une affiche indiquant «Gardez la porte fermée – Animaux», que vous collerez sur la porte de la pièce en question le jour du déménagement.

Pendant le trajet vers votre nouvelle demeure, l’usage d’une cage de transport s’avère l’option la plus sécuritaire pour l’animal.

À l’arrivée dans votre nouveau logis, installez l’animal dans une pièce similaire à celle du départ pendant que les déménageurs terminent leur travail, cela contribuera à réduire son stress face à son nouvel environnement. Ne laissez jamais votre animal dans le camion des déménageurs, car la chaleur peut s’élever rapidement dans l’habitacle et lui causer de l’inconfort ou des malaises.

Mettre une médaille au collier de votre chat ou de votre chien (avec vos informations à jour) vous permettra de retrouver votre animal plus facilement en cas de fugue lors du déménagement.

LE CHIEN DANS NON NOUVEL ENVIRONNEMENT

Le chien s’attache essentiellement aux humains, il sera donc toujours confortable tant qu’il sera avec ses maîtres. Par conséquent, lors d’un déménagement, le chien s’adapte assez facilement à son nouvel environnement. Quoiqu’il en soit, reprendre le plus rapidement possible vos activités habituelles lui apportera du réconfort et l’aidera dans son processus d’adaptation. Prévoyez à l’avance de lui assigner un coin bien à lui avec son panier (ou son coussin) et ses jouets, cela vous évitera de perturber votre animal en le changeant de place plusieurs fois dans un son nouvel environnement. De plus, vous pouvez réduire temporairement l’accès à certaines zones de votre nouveau logis en fermant les portes, afin de gérer l’excitation de votre chien. Vous pourrez lui donner graduellement l’accès à ces zones lorsqu’il sera plus calme.

Lors de vos premières promenades dans votre nouveau quartier, assurez-vous de maintenir fermement votre chien en laisse. Selon le caractère de votre animal, le stress du déménagement pourrait provoquer chez certains chiens un désir de fuite afin de retrouver son ancienne maison.

LE CHAT DANS NON NOUVEL ENVIRONNEMENT

Les chats sont très attachés à leur routine et à leur environnement et sont souvent beaucoup plus perturbés que les chiens lors d’un déménagement. Pour aider votre chat à s’adapter à ce changement, reprenez vos habitudes de vie le plus tôt possible. Dans les jours suivant le déménagement, certains vétérinaires conseillent de rassembler dans une pièce calme son panier, sa litière, ses bols et ses jouets (évitez quand même de mettre la nourriture à côté de la litière, certains chats détestent cette proximité et peuvent développer des problèmes de comportements). La période de transition et d’adaptation du chat pourra durer jusqu’à 10 ou 15 jours.  Pendant cette période, laissez-le explorer votre logis à sa guise, sans le suivre ou le surveiller. S’il se cache sous les meubles, ne cherchez pas à l’en faire sortir, il le fera de lui-même lorsqu’il sera prêt. Une fois qu’il semblera confortable, vous pourrez ranger son matériel aux endroits voulus (par exemple le panier dans la chambre, la litière dans la salle de bain et les bols dans la cuisine).

Bon déménagement !